POUR DIFFUSION IMMÉDIATE, n° 3009

Mitsubishi Electric développe un bioréacteur à membrane compact et écoénergétique qui utilise de l'eau ozonée pour nettoyer le filtre à membrane

Version PDF (PDF:167.1KB)

TOKYO, 8 mars 2016 - Mitsubishi Electric Corporation (TOKYO : 6503) a annoncé aujourd'hui avoir développé un bioréacteur à membrane compact (Eco-MBR) qui recycle les eaux usées municipales et industrielles en consommant très peu d'énergie. Il permet également d’augmenter considérablement la quantité d'eau filtrée (perméat) par zone de surface du filtre de membrane (flux) en nettoyant le filtre avec de l'eau ozonée. Son utilisation commerciale dans les systèmes de réutilisation des eaux usées de ville et industrielles est prévue pour 2018.

Schéma de l'Eco-MBR

Schéma de l'Eco-MBR

L'Eco-MBR atteint un flux élevé de 1,6 m3/m2/jour et réduit le nombre de filtres à membrane requis en nettoyant de façon intermittente les filtres avec de l'eau ozonée pour éliminer efficacement les substances organiques et augmenter ainsi la perméabilité. L'Eco-MBR est peu encombrant et réduit la consommation d'énergie en diminuant le débit d'air que le ventilateur utilise pour nettoyer la surface à membrane avec des bulles.

Dans le procédé classique à boues activées, l'eau traitée est séparée des boues activées par sédimentation, ce qui nécessite une grande surface et génère une qualité d'eau non appropriée à une réutilisation. Dans le cas des MBR classiques, une solution d'hypochlorite de sodium est généralement utilisée pour nettoyer le filtre à membrane, mais la puissance de l'oxydation est relativement faible et un flux élevé n'est par conséquent pas envisageable. De plus, le procédé requiert un grand nombre de filtres à membrane.

Mitsubishi Electric continue d'œuvrer pour une application commerciale de son Eco-MBR dans les systèmes de réutilisation des eaux de ville et industrielles, avec pour objectif de jouer un rôle capital dans les efforts visant à atteindre une durabilité des ressources en eau dans le monde entier.

Mitsubishi Electric développe l'Eco-MBR conjointement avec le professeur Hiroshi Nagaoka de la Faculté d'ingénierie de l'Université de Tokyo.