POUR DIFFUSION IMMÉDIATE, n° 3095

Ce texte est une traduction de la version anglaise officielle de ce communiqué de presse. Il est fourni à titre de référence et pour votre confort uniquement. Pour tout détail ou spécificité, veuillez vous reporter à la version anglaise d'origine. La version anglaise d'origine prime, en cas de divergence.

Mitsubishi Electric a été sélectionné en tant que maître d'œuvre pour l'essai d'ingénierie Satellite 9

L'ETS-9 renforcera la compétitivité de Mitsubishi Electric sur le marché mondial des satellites

Version PDF (PDF:220.7KB)

TOKYO, 7 avril 2017 - Mitsubishi Electric Corporation (TOKYO : 6503) a annoncé aujourd'hui avoir été sélectionné par l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) en tant que maître d’œuvre pour l'essai d'ingénierie Satellite 9 (ETS-9), dont le lancement est prévu en 2021. L'ETS-9 est la pièce maîtresse d'un projet de développement d'un bus avancé pour satellites, également dénommé plateforme commune. Celui-ci est destiné à divers types de satellites de communication haut débit (high-throughput satellites, HTS). Mitsubishi Electric espère tirer parti des technologies de pointe développées pour l'ETS-9 afin de remporter des contrats à hauteur de deux systèmes de satellites par an sur le marché mondial.

Aperçu prospectif de l'ETS-9

Le nouveau bus de satellite sera avant tout consacré aux besoins relatifs aux communications modernes :
- Une puissance pouvant atteindre 25 kW pour prendre en charge les communications par satellite à haut débit
- Un système léger et entièrement électrique s'appuyant sur des propulseurs à effet Hall de grande puissance (6 kW) de fabrication japonaise.
- Des propulseurs à effet Hall de grande puissance permettant de placer un satellite en orbite bien plus rapidement que les systèmes à propulsion électrique de 4,5 kW proposés par d'autres fabricants
- Le premier satellite géostationnaire japonais équipé de récepteurs GPS de fabrication japonaise permettant des manœuvres et un transfert orbitaux autonomes, donc une économie de main-d'œuvre.

Le Basic Plan for Space Policy (plan directeur de la stratégie spatiale) du gouvernement japonais prévoit que les technologies de pointe destinées aux satellites de communication sont essentielles à la sécurité et à la compétitivité internationale du Japon dans l'industrie spatiale. La nouvelle génération de technologies qui sera mise en œuvre sur l'ETS-9 devrait susciter une demande à l'échelle mondiale et aider le Japon à perfectionner ses infrastructures consacrées aux technologies scientifiques et industrielles.

Le système de bus standard DS2000 de Mitsubishi Electric, éprouvé depuis longtemps sur des satellites commerciaux et gouvernementaux du monde entier, fait aujourd'hui face à une concurrence acharnée sur le marché des satellites de grande puissance à haut débit. Par conséquent, Mitsubishi Electric s'est concentré sur le développement d'un bus de satellite de premier plan entièrement électrique de 25 kW pour l'ETS-9, en collaboration avec la JAXA.

Mitsubishi Electric, un fabricant majeur dans les domaines de la recherche et du développement spatiaux au Japon, a participé à la production de plus de 500 satellites nationaux et internationaux en tant que sous-traitant principal ou majeur. En 2000, l'entreprise est devenue le premier fabricant japonais capable de développer, concevoir, assembler et tester des satellites sur un même site. Ce site fait partie de son usine de Kamakura, équipée de l'une des plus grandes chambres d'essai à vide thermique du Japon, d'une chambre d'essai acoustique et d'un banc d'essai d'antennes.

Mitsubishi Electric a pu affirmer sa présence sur le marché mondial des satellites lorsque l'entreprise a été sélectionnée en mars 2011 pour fournir les satellites TURKSAT-4A et TURKSAT-4B à l'entreprise Turksat A.S. Ces deux satellites ont été construits avec la plate-forme de satellite standard DS2000 de Mitsubishi Electric, qui conjugue fiabilité et gestion efficace des coûts. En mai 2011, Mitsubishi Electric a lancé ses satellites de télécommunication ST-2 en orbite géostationnaire dans le cadre d'un partenariat entre Singapore Telecommunications Limited et Chunghwa Telecom Company Limited (Taïwan). En 2014, l'entreprise a remporté un contrat auprès de l'opérateur Qatar Satellite Company (Es'hailSat) pour la réalisation du satellite de télécommunication Es'hail 2.